Site print
Mobile menu

ASD Suisse

En 2018, imad a renforcé ses liens avec l’association faîtière de l’aide et des soins à domicile en Suisse (ASD Suisse).
Objectif : défendre le modèle genevois et contribuer activement aux échanges entre acteurs du domaine domiciliaire.
Ces échanges ont notamment porté sur deux décisions susceptibles de menacer l’équilibre financier des institutions publiques de maintien à domicile :

  • Les arrêts du Tribunal administratif fédéral de fin 2017 ouvrant des incertitudes sur le remboursement du matériel de soins (matériel LIMA).
  • L’annonce de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) de son intention de réduire de 3,6% les contributions LAMal aux organisations de soins et d’aide à domicile. imad a participé pour la première fois à la consultation qui a suivi cette annonce. Dans sa réponse, l’institution a insisté sur le caractère inopportun de cette réduction qui irait à l’encontre des efforts déployés pour développer le maintien à domicile.

Instances nationales et régionales

Outre sa participation aux instances intercantonales et nationales et ses relations avec ses homologues des cantons romands, imad a initié des rapprochements avec des organisations de soins à domicile alémaniques, notamment urbaines (Städtetreffen) afin d’échanger sur des sujets à la fois opérationnels et stratégiques tout en recherchant des synergies.

Comparis.ch

Le site comparis.ch a mis en ligne en novembre 2018 un comparatif des organisations de soins et d’aide à domicile au niveau national.
Sur proposition d’ASD Suisse (association faîtière de l’aide et des soins à domicile en Suisse), imad a participé à cette démarche dans un souci de transparence, tout en relevant la difficulté de comparer des prestataires d’aide et soins à domicile sur la seule base de quelques éléments factuels.