Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Portrait de Mr Mauro Poggia, conseiller d'etat
Mauro Poggia

Conseiller d'Etat

Département de la Sécurité, de l’emploi et de la santé

Avant-propos

La crise épidémiologique en 2020 a massivement impacté les politiques de santé tant au niveau de la planification que sur le plan opérationnel. Dans ce contexte tendu, la mobilisation de tous les acteurs du réseau sanitaire pour soutenir les pouvoirs publics dans leur riposte a été cruciale. Parmi eux, l’Institution genevoise de maintien à domicile (IMAD) s’est vue engager un réel marathon pour faire face à l’explosion du nombre de ses clients et des besoins.

En 2020, l’IMAD devait poursuivre la mise en œuvre de son plan stratégique Cap’139 visant à s’adapter à l’évolution des besoins de la population, avec comme toile de fond, la campagne de vote sur l’inscription dans la constitution cantonale d’un dispositif de garantie financière donnant à cet établissement de droit public autonome les moyens d’assurer pleinement son mandat – à savoir prendre en charge toute personne résidant dans le canton de Genève dont la santé nécessite des soins ou un suivi infirmier de façon ponctuelle ou durable.

Or, l’arrivée du virus SARS-COV-2 en février bouleverse radicalement le fonctionnement de la chaîne des soins, obligeant l’IMAD à enclencher à deux reprises son plan de crise – la première au niveau intermédiaire en mars, puis la seconde au niveau le plus élevé en novembre – afin de soulager le dispositif hospitalier du canton.

Réactivité, flexibilité et résilience… tels sont les éléments constitutifs de l’ADN de l’IMAD qui est rapidement devenue l’un des maillons clés du dispositif sanitaire cantonal dans la lutte contre le coronavirus en 2020. En quelques semaines, l’institution a intégralement revu son organisation afin de pouvoir répondre aux besoins de ses clients usuels tout en suivant à domicile des patients COVID et d’autres personnes souffrant de pathologies mais dont l’hospitalisation devait être retardée en raison de la pandémie.

Parmi les actions déployées pour faire front à la COVID-19, on peut citer la constitution avec Genève-Médecins d’une équipe mobile de dépistage à domicile du coronavirus engagée 7j/7 et 24h/24 notamment auprès des personnes fragiles, un suivi ciblé auprès de plus de 10’000 personnes pour lutter contre l’isolement et préserver le lien social, la multiplication des visites à domicile et des repas distribués, la confection de paniers ‘petit déjeuner’ pour prévenir la dénutrition, la distribution de masques à des personnes âgées ou handicapées, la coordination de nouveaux itinéraires globaux et pluridisciplinaires de réadaptation domiciliaire pour permettre à des personnes convalescentes de la COVID-19 de retrouver leur autonomie ou encore la mise sur pied, fin décembre, de la campagne publique de vaccination auprès des populations âgées de 75 ans ou plus.

Ce contexte de crise n’a pas empêché l’IMAD de poursuivre le déploiement de son projet de coordination des soins de la personne âgée fragile (COGERIA), un projet mené en collaboration avec les principaux acteurs de la santé du canton pour réduire les hospitalisations évitables en limitant les passages aux urgences non coordonnés et en facilitant le retour à domicile grâce aux ressources ambulatoires.

Au nom du département de la sécurité, de l’emploi et de la santé (DSES), je remercie l’ensemble des membres de l’IMAD pour leur mobilisation exceptionnelle durant l’année écoulée. L’engagement de ces héros et ces héroïnes du quotidien a été remarquable et remarqué. Il a permis à cette institution publique de faire preuve d’une capacité d’anticipation, d’adaptation et de collaboration essentielles face à la crise.

Le 27 septembre 2020, la proposition de garantir une couverture de déficit de l’IMAD était acceptée à 72,76 %. Je salue le résultat de ce vote qui témoigne de la confiance de la population genevoise envers l’IMAD et qui confirme qu’elle fait désormais pleinement partie du paysage sanitaire genevois.

Retour haut de page